Vous etes ici : Actualité handicap Accessibilité des transports : encore des progrès à faire…

PASSMO

 

FAQ

 

Espace Presse

 



Accessibilité des transports : encore des progrès à faire…

Envoyer Imprimer
Accessibilité trainsMalgré de nets progrès ces dernières années, se déplacer en transports en commun, en train, ou en avion reste un parcours du combattant pour les personnes en situation de handicap.

Après deux incidents récents relayés dans la presse, le gouvernement a annoncé qu'il allait convoquer "très prochainement" les transporteurs aériens et ferroviaires afin d'améliorer l'accès des personnes en situation de handicap. En vertu de la loi du 11 février 2005, les transports devront être accessibles à l'horizon 2015.

Le 21 mars, une femme de 38 ans tétraplégique a dû débarquer d'un vol Paris-Nice faute d'accompagnateur. Début février, ce sont deux sœurs, âgées de 27 et de 25 ans, atteintes d'une maladie génétique neuromusculaire, qui n'avaient pas pu réserver un billet à bord du même train à grande vitesse, car la rame ne pouvait accueillir qu'une seule place pour personne en fauteuil. A la SNCF, on explique que certaines rames non rénovées ne comportent en effet qu'un seul emplacement pour fauteuil roulant tandis que les Corail Téoz (Paris-Toulouse par exemple) proposent quatre places et les rames "Lacroix" (lignes Atlantique et Est), trois. A l'horizon 2012-2013, "la plupart des trains" devraient proposer trois emplacements, au fur et à mesure des rénovations et renouvellements de rames.

Environ 70% des bus étaient équipés pour accueillir des fauteuils roulants au 1er janvier 2008, selon Anne Meyer de l'Union des Transports publics, qui ne dispose pas de chiffres plus récents. Mais équiper les bus n'est pas forcément le plus compliqué. Il faut aussi aménager la voirie pour permettre aux handicapés d'y accéder. Or, "les autorités organisatrices des transports (en général les régions) n'ont pas compétence sur la voirie" qui est du ressort des communes, déplore-t-elle. A Paris, la RATP et la ville ont travaillé de concert : les 60 lignes de bus sont accessibles. Les bus sont équipés de "palettes" électriques pour l'accès des fauteuils roulants et plus de 70% des arrêts sont aménagées pour les recevoir, indique Betty Chappe, chargée de la question à la RATP. Mais en banlieue, si 1415 bus aménagés circulent, il reste encore énormément de travail d'aménagement de voirie à effectuer, ajoute-t-elle.
Dans le métro, qui n'est pas soumis à l'obligation d'accessibilité, une seule ligne parisienne est accessible tandis que seulement 11 stations sur 300 le sont entièrement, "de la voirie aux quais".

 

e-max.it: your social media marketing partner

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk
!-- //FOOTER --