Vous etes ici : Actualité handicap L’APAJH salue la décision du gouvernement de réunir enfin le Comité Interministériel du Handicap

PASSMO

 

FAQ

 

Espace Presse

 



L’APAJH salue la décision du gouvernement de réunir enfin le Comité Interministériel du Handicap

Envoyer Imprimer

Mercredi 25 septembre, s’est tenu le Comité Interministériel du Handicap, durant lequel cinq thématiques étaient à l’ordre du jour : la jeunesse et la scolarisation, l’emploi, l’accessibilité, la santé et la gouvernance. L’APAJH, qui a été le porte-parole du Comité d’Entente des questions relatives à la jeunesse et à la scolarisation, se félicite de la décision du gouvernement de réunir pour la première fois cette instance, plus de trois ans après son installation, ainsi que de la volonté du gouvernement de placer le handicap au cœur des politiques publiques.

L’efficacité de la définition d’une politique transversale du handicap

La Fédération APAJH salue l’élaboration d’une stratégie nationale ambitieuse, qui devrait organiser et coordonner efficacement le travail des différents ministères dans l’intérêt des personnes en situation de handicap. En matière d’emploi, elle se félicite de mesures visant à renforcer le poids du secteur du handicap pour pouvoir peser dans les négociations interprofessionnelles, grâce à une intégration du handicap dans les accords d’entreprise. Concernant l’accessibilité, l’APAJH se félicite du lancement des agendas d’accessibilité programmée (Ad’AP). Elle salue l’expression d’une volonté non pas d’abandonner l’échéance de 2015, mais de trouver des solutions concrètes pour rattraper les retards accumulés ces dernières années, grâce notamment à la contractualisation d’un budget et d’un calendrier. Pour ce qui est de la santé, si le rapport Jacob annonçait des mesures ambitieuses pour favoriser l’accès aux soins des personnes en situation de handicap, les annonces faites sur ce sujet doivent aller plus loin. Enfin, l’APAJH salue les avancées énoncées en matière de gouvernance, comme la mobilisation des Agences Régionales de Santé sur le secteur médico-social, le renforcement de la représentativité du Conseil Economique, Social et Environnemental en matière de handicap, la volonté de de redonner une place aux CDCPH, ou encore l’amélioration de l’accessibilité et de la représentativité dans les médias.

Pour Jean-Louis Garcia, président de la Fédération APAJH, « c’est la première fois que le CIH se réunit plus de trois ans après son installation, il faut s’en féliciter. Les annonces en faveur d’une politique ambitieuse et concertée entre les différents ministères vont dans le bon sens, malgré un contexte économique difficile. Néanmoins, la Fédération APAJH restera vigilante pour poursuivre sur cette dynamique. Les annonces du jour doivent se transformer en mesures concrètes sur le terrain pour l’inclusion des personnes en situation de handicap dans notre société. »

L’APAJH mobilisée pour faire de l’école le creuset de la société inclusive de demain

La Fédération APAJH a parlé pour le monde associatif des sujets liés à la jeunesse et à l’éducation. Son président, Jean-Louis Garcia, a salué les avancées concertées et partagées pour faire de l’Ecole de la République, l’école de tous. Parmi les avancées réalisées, figurent la formation des enseignants au handicap, les mesures relatives à l’accompagnement, les créations de postes, ou encore la prise en charge intégrale des frais de transport des personnes accueillies dans les Centres d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP).

Il a proposé la création d’un Groupement d’Intérêt Public pour porter le dispositif de accompagnants, proposant d’expérimenter le dispositif dans trois ou quatre départements afin d’en mesurer les avantages et les difficultés. Il a demandé que soit engagée une réflexion sur des sujets essentiels comme l’accès à l’enseignement supérieur et aux concours, ou encore la mise en place effective du projet personnalisé de scolarisation. Pour finir, l’APAJH réclame une coopération active entre les secteurs de l’Education nationale et du médico-social. Pour Jean-Louis Garcia, président de la Fédération APAJH, «ces deux domaines vivent côte à côte mais, trop souvent, s’ignorent. Une synergie, un partenariat, dans l’intérêt des enfants, doit se mettre en œuvre, et cela de façon réelle et déterminée, partout. Comme l’illustre la convention signée cet été entre les Ministères de l’Education nationale et des Affaires sociales et l’APAJH, l’apport pour notre pays des corps intermédiaires est non seulement générateur de lien social mais aussi, tout simplement fondamental ».



Télécharger notre communiqué de presse
e-max.it: your social media marketing partner

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk
!-- //FOOTER --