L’ESAT Alter Ego d'Alfortville

Envoyer Imprimer

Géré par l’association départementale APAJH du Val de Marne, l’ESAT Alter Ego est situé à Alfortville. Avec un agrément de 155 ETP, avec les temps partiels, c’est au total 168 travailleurs en situation de handicap que l’équipe de Patrice Mancini accompagne quotidiennement.

 

Comme dans la plupart des ESAT situés en milieu urbain, le public accompagné par Alter Ego suit des évolutions notables. La proportion des personnes présentant des déficiences intellectuelles légères ou moyennes et vivant en famille, largement représentées il y a 30 ans se réduit et l’établissement accueille de plus de plus de personnes en situation de handicap psychique. Le plus souvent orientée vers le milieu protégé après un long parcours d’errance, cette population est en rupture professionnelle et sociale et connaît fréquemment des problèmes d’addiction. Enfin, la diversité des origines géographiques et les différences culturelles sont à prendre en compte dans la compréhension et la connaissance des personnes accompagnées.


      Comment articuler le médico-social et la production ?

Pour répondre au mieux à la mission d’aide par le travail et faciliter l’articulation entre la production et l’accompagnement, le directeur a choisi de s’appuyer sur deux collaboratrices à qui est confiée la gestion de deux pôles.

Le pôle médico-social

La directrice assure la coordination de tous les professionnels engagés sur le volet médico-social, en charge des admissions, de l’élaboration et de la mise en œuvre des projets individualisés, des formations médico-sociales et professionnelles, de la veille psychologique et sociale, de l’insertion professionnelle et des relations avec les différents interlocuteurs (familles, tutelles, MDPH, médecins etc.). Les relations étroitement entretenues avec le pôle technique permettent d’assurer la cohérence des projets individuels et visent à trouver l’équilibre entre l’accompagnement médico-social et le travail.

Le pôle technique

La directrice assure la coordination de toutes les activités professionnelles, met en œuvre les partenariats commerciaux, la sécurité du travail en lien avec le service de maintenance. Elle manage les moniteurs d’ateliers et veille au respect des attentes et capacités des travailleurs face aux exigences économiques.

Un long travail relationnel permet de développer les partenariats commerciaux avec les entreprises et le travail de qualité des travailleurs et des moniteurs permet de les pérenniser.

L’ESAT Alter Ego a aujourd’hui 5 ateliers : espaces verts, blanchisserie/pressing, prestation en détachement, conditionnement et mailing.


    Quand l’ESAT Alter Ego sort de ses murs

Une équipe de plus de 20 travailleurs en permanence basée sur le site d’une grande entreprise assure le conditionnement de produits spiritueux (lots, coffrets, présentoirs etc.) à destination des marchés de grande distribution dans toute la France. Les membres de l’équipe, encadrés par deux moniteurs, évoluent dans une certaine autonomie. Ils se rendent sur le lieu de travail par leurs propres moyens et s’ils disposent de leurs propres vestiaire et salle de pause, le déjeuner a lieu dans le restaurant de l’entreprise, avec l’ensemble des salariés. Deux travailleurs de l’ESAT ont été embauchés par l’entreprise à l’issue d’un précédent contrat et six sont inscrits dans un parcours de VAE pour les métiers du magasinage et du conditionnement.

Outre l’équipe engagée sur la prestation en détachement, d’autres travailleurs ont aussi l’occasion de se rendre régulièrement en entreprises.

L’atelier Blanchisserie/pressing est réparti sur plusieurs niveaux :

- une zone dédiée au traitement journalier de milliers de couvertures pour des compagnies aériennes ;

- une zone dédiée au traitement du linge de cabines d’une compagnie aérienne ainsi que les linges plats de structures médico-sociales et de particuliers.

- une zone dédiée au volet pressing, assurant le traitement des vêtements et linges plats réceptionnés à l’extérieur.

Chaque semaine, des équipes de 5 personnes environ se rendent dans de grandes entreprises clientes et ouvrent un stand de réception et livraison de linges. Organisé et précis, chacun connaît son travail et installe le matériel (vêtements et linges à livrer, cahiers de commandes, caisse, factures etc.). Le défilé de clients, salariés des entreprises, démarrant à l’ouverture du stand ne laisse pas de doute : les équipes maîtrisent leur travail et c’est heureux car la clientèle, souvent fidèle, est exigeante. La qualité du travail et le respect des délais de livraison sont essentiels. La fidélisation des clients permet aussi à la prestation de se dérouler dans une ambiance joviale, qui n’est pas sans rappeler les commerces de proximité.

Cette prestation hors les murs de l’ESAT est très appréciée des travailleurs. C’est pour eux l’occasion d’évoluer en milieu ordinaire, pour le travail mais aussi les repas – les restaurants d’entreprises leur étant ouverts. C’est aussi un moyen pour l’équipe encadrante de valoriser les savoir-être des uns et développer ceux des autres. Cinq travailleurs sont aujourd’hui titulaires du CAP Blanchisserie.

Le contact avec la clientèle, le rythme de travail à respecter, les échanges humains, la livraison d’une prestation en direct avec les clients sont autant de moyens de développer le professionnalisme et d’impliquer les personnes dans la boucle du travail, depuis la commande jusqu’à la finalisation.

e-max.it: your social media marketing partner

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk
!-- //FOOTER --