Ecoutez


Ajouter de la vie à la vie

Imprimer

Depuis 2006, une Maison d’Accueil Spécialisée de l’Allier a ouvert une unité spécifique pour ses résidents vieillissants. Intégrée à l’établissement, son rythme de vie y est différent de celui des autres unités, afin de s’adapter aux besoins particuliers des personnes et organiser leur bien-être.

Ce matin, c’est Hélène qui assure le réveil des résidents. A l’heure du petit-déjeuner, la petite salle à manger baigne dans le calme. Jean-Jacques, le premier levé, attend patiemment son yaourt. Robert, lui, est constipé. Son réveil le rend grognon et taciturne. Hélène, l’AMP, aime ces instants d’intimité : “Il ne faut pas oublier de respecter avant tout leur rythme, celui de personnes vieillissantes. C’est à nous de nous mettre à leur écoute, selon leur humeur, leur état de fatigue”. Laurence, l’infirmière, profite du petit déjeuner pour s’enquérir de leur santé et prendre les dispositions pour soulager la constipation de Robert. Quand Jean-Jacques, le lève-tôt, aura fini sa toilette avec Hélène, il chaussera ses bottes pour rejoindre la ferme, à deux pas de là, et nourrir les chevaux et l’âne.


Organiser la vie


Ici, à la MAS “Vicomte Paillhou”, on ne parle pas de bientraitance. Le personnel concentre son action autour d’un objectif unique : le bien-être.  L’environnement de la personne polyhandicapée étant relativement restreint, on se préoccupe d’abord de l’organisation de sa vie. La plupart des personnes vivent depuis une trentaine d’années dans  la Maison d’Accueil Spécialisée, on a donc choisi de ne pas bouleverser le cadre rassurant de leur quotidien, en les installant dans une structure extérieure. On a également évité de leur imposer la cohabitation avec des résidents plus jeunes. La MAS de Lavaut-Sainte-Anne a adopté le postulat qui privilégie “la personne handicapée âgée” plutôt que “la personne âgée handicapée”. “L’avancée en âge n’étant pas un couperet à

l’accompagnement en établissement, nous avons pris en compte le handicap comme critère premier” précise le directeur Didier Tobi.

Une unité de sept résidents a été créée au sein de la Maison. Les rythmes de

vie et les “prises en charge” sont totalement différents de ceux des autres

unités “tout en maintenant un taux d’encadrement identique, car leurs besoins restent les mêmes, qu’ils aient 59 ou 60 ans”. Une attention particulière est accordée à l’organisation de  l’accompagnement médical et éducatif, adapté au jour le jour selon l’état de santé. Chaque semaine un point particulier est fait en équipe sur l’état de santé des résidents de l’unité. “L’évaluation de leur bien-être se fait sur la base de leurs activités de la semaine afin d’organiser la semaine suivante pour qu’elle se déroule encore mieux si possible” explique Didier Tobi.


Donner  le droit à une fin de vie digne


La plupart des personnes accueillies ne peuvent exprimer leur mal-être par la parole. L’accompagnement quotidien est donc basé prioritairement sur une proximité vigilante avec “le regard des professionnels sans arrêt dans le regard des résidents, et une attention de tous les instants” précise le directeur. Grâce aux progrès de la médecine, l’espérance de vie des personnes polyhandicapées s’est largement accrue, mais les symptômes de la vieillesse restent les mêmes. Les gestes sont plus ralentis,  ’alimentation plus réduite, les capacités de raisonnement en perte de vitesse : “C’est à nous de les aider à maintenir en éveil leurs facultés” pour Marie-France, l’animatrice qui organise les ateliers éducatifs,  l’échange dans le regard est un livre ouvert qu’il faut savoir lire : “Savoir observer, c’est primordial ! Pour nous adapter à leurs besoins et à leurs handicaps, il faut  savoir écouter, et rester patient”. “Comment leur  donner  le droit à une fin de vie digne ?” s’interroge Zorha, agent de service au sein de l’unité : “Moi, j’ai la liberté de choisir. Si le repas ici ne me plait pas, je sais que je mangerai mieux chez moi le soir. Mais les résidents n’ont pas cette liberté. Alors ici, cette absence est compensée par une qualité de vie exceptionnelle : nous ajoutons de la vie à la vie”.


e-max.it: your social media marketing partner

Ce site enregistre des cookies sur votre ordinateur pour vous fournir une meilleure expérience.

EU Cookie Directive plugin by www.channeldigital.co.uk